Archives mensuelles : janvier 2015

Ajouts sur la Phonobase, de 2012 à 2014

– Décembre 2014 : ajout de disques du Chronophone Gaumont, initialement destinés à  un spectacle de cinéma parlant avant l’heure

Octobre et novembre 2014 : ajout d’une centaine de documents, parmi lesquels quelques soli et morceaux d’orchestre enregistrés avant 1900 : fantaisie pour violon sur Carmen, par Louis Planel, fragment de la sonate n°8 op. 13, « Pathétique » de Beethoven, fragment de l’andante de la symphonie La Surprise de Haydn. À noter également, enregistrées vers 1905, la curieuse Marche des chauffeurs, ainsi que Les petites mémères, par l’orchestre Auguste Bosc, du Bal Tabarin.
– Diction : Les Chemins de fer, de et par Félix Galipaux (1860-1931), La brouette, de Rostand, par Camille Dumény (1857-1920), et deux fables de La Fontaine par Duparc. Par le même Duparc, Honneur et Patrie, de Yann Nibor, de nouvelles versions du dernier discours du Président Carnot, ainsi qu’une autre édition du discours du père Ollivier à Notre Dame de Paris, à l’occasion la messe dite à la suite de l’incendie du Bazar de la charité survenu le 4 mai 1897.
– Côté lyrique, René Lapelletrie, Charles Rousselière, Alice Verlet.
– Au café-concert, Mme Rollini chante La gardeuse d’ours. On trouvera également des titres intéressants de MM. Caudieux, Charlus, Couchoud, Delmas, Dranem, Dutreux, Peyrinet
– Quelques enregistrements d’amateurs intéressants
– Sur la Grande Guerre : quelques disques de propagande publiés en 1917-1918, aux belles étiquettes arborant portraits de poilus et de Tommies (photos à venir) : Choisis Lison, ou quand voilà les poilus – la première version de Quand Madelon, chanté par Delayrac et choeurs, ainsi que des morceaux d’orchestre militaire : For the front – God Save the Queen – La Marseillaise – On les aura – The march of the Anzacs. Certains de ces disques, par ailleurs très clairs à l’audition, sont néanmoins affectés d’un pleurage important, dû à un défaut d’origine, lors de la prise de son.

Septembre et octobre 2014 : ajout de 128 documents, parmi lesquels Jean Lassalle (1847-1909) chantant Au loin (Liederkreis, op. 39 : in der Fremde) de Schumann ; deux enregistrements de la soprano Renée Ruper, 1er prix d’opéra comique en 1902, et un de Gabriel Soulacroix chantant La véritable Manola, célèbre séguédille, sur un poème de Théophile Gautier emmusiqué par Émile Bourgeois.
Voici également  Anna Thibaud, en 1901, dans une version de la non moins célèbre valse Sourire d’avril, ainsi que de nombreux autres enregistrements de café-concert, parmi lesquels : Mmes GrazideCarmen Vildez, MM. Bérard, Bravo, Paul Brébant, Caudieux, Dona, Fréjol, Mansuelle, Maréchal, Francis Marty, Mercadier, Miller, Montel, Nory, Jean Péheu, Peyrinet, Resca, Sardet, Sulbac, Vallez, et quelques autres.

Juin 2014 : ajout de 120 documents, parmi lesquels un ensemble de disques de tango enregistrés vers 1913-1914, exécutés notamment par l’orchestre Auguste Bosc.

Mai 2014 : ajout de quelques titres, parmi lesquels The old gray fox, musique de Maude White, sur le poème de Conan Doyle, ainsi que Voyage présidentiel, chanson qui évoque le refus du pape Pie X de recevoir le président Émile Loubet à Rome, en réponse à la politique anticléricale du gouvernement français.

Avril 2014 : ajout d’une vingtaine de titres, parmi lesquels un ensemble de disques de la marque Nicole Record, quelques disques de la très curieuse marque française General Talking Machine Limited (1904), en celluloïd comme le non moins curieux Gramo-Card, et un disque Berliner anglais : I want yer ma honey, tiré de la comédie musicale (« musical farce ») Shop Girl, chanté ici par Walter Louis Bradfield (1866-1919).

Mars 2014 : ajout d’une quinzaine de titres, parmi lesquels  un cylindre de Vesta Tilley ainsi qu’un titre inédit de Blaise Petiveau : Les Boeufs, chanté par Yvette Guilbert

Février 2014 : ajout de 57 documents, parmi lesquels quelques disques brésiliens, enregistrés entre 1906 et 1908.
– Café-concert : Mmes Rachel de Ruy, Léonne, Ernestine Néau ; MM. Bravo, Ganneval, Lejal, Malto, Maréchal, Pontis, Willekens, Yvonneck.

Janvier 2014 : ajout de 172 documents
– Diction : notamment Suzanne Després (1875-1951), Félix Galipaux (1860-1931), et Henry Marx (1882-1934)
– Café-concert : MM. Arnould, Léonce Bergeret, Aristide Bruant, Charlus, Dalbret, Darthès, Delcroix, Dranem, toujours cocasse et inégalable dans son répertoire à l’imbécilité consciente, Maurice Dumas, avec qui on touche au ras des pâquerettes (ou pas loin), Paul Dutreux, Lacerpète, etc.
– Orchestre : de nombreux disques de la Garde républicaine, de la Banda Municipale di Milano

Décembre 2013 : ajout de 121 documents, parmi lesquels :
– Diction : notamment la version sur Zonophone du dernier discours du président Carnot à Lyon. Le toast du commandant Marchand à Toulon, à son retour de Fachoda, par Dessarnaux. En langue italienne on trouvera un vrai-faux discours du roi Umberto 1er au départ de soldats italiens pour la Chine mis en scène chez Gramophone, ainsi qu’un prêche de Luigi Vicini (1839–1921), prédicateur et bienfaiteur franciscain, connu sous le nom de Padre Agostino da Montefeltro.
– Opéra : une romance Ukrainienne, enregistrée en 1900 par A. Dimitriev, également de nouveaux fragments par Mmes Guillon-Brasseur, Dartoy et Léonie Tanésy, par MM. Baer, Bru, Fournets, Léon Lafitte, Jean Martapoura, Jean Noté, Marius Chambon, Frantcelly, Jean Lassalle, Hubert Paty, Maurice Vallade, Hector Dupeyron, Jean Chartus ; musiques de Gabriel Pierné, Cécile Chaminade, Charles Gounod, Ruggero Leoncavallo, Félicien David, Ambroise Thomas, etc.
– Café-concert : MM. Bépoil, Bravo, Dranem, Dutreux, Pontis, Guérin-Brabant, et quelques autres.
– On trouvera également ce mois-ci quelques cylindres américains Blue Amberol des années 1925 à 1928. Encore des intrus ? Voire ! Pour justifier cette digression, on trouvera notamment la voix de Thomas Edison

Novembre 2013 : ajout de 72 documents, notamment la voix de Fernand Crommelynck (1886-1970), sur disque APGA.

1er juin 2013 : ajout des quatre cylindres Russes de Félia Litvinne.
Tout comme son incroyable enregistrement de l’air des bijoux de Faust, sur cylindre Céleste (Pathé 3931), ces cylindres étaient jusqu’à présent réputés perdus, et absents de toutes les anthologies de la grande Félia.
Les voici :
Tchaïkovski – Нет толко, тот кто знал (Ah ! Qui brûla d’amour ! – Romance)
Nápravnick – Berceuse d’Adèle (de l’opéra Harold) – Колыбельная Адели из оперы « Гарольд »
Balakirev – Berceuse
Rubinstein – Ночь (Nuit)

30 janvier 2013 : ajout de 148 faces de disques Pathé 35 cm, label « Pathé gravé », parmi lesquels :
– opéra : Auguste Affre, Paul Aumonier, Henri Albers, Hippolyte Belhomme, Marguerite Charpantier, Mathilde Comès, Henri Dangès, Marie Delna, Ernest Dupré, Marguerite Merentié, Jane Morlet, Albert Vaguet, Line Vallandri.
– café-concert : Léonce Bergeret, Boissier, Aristide Bruant, Charlesky, Charlus, Louis Chavat et Ambroise Girier, Paul Dalbret, Henri Dangès, Ferréal, Jean Flor, Junka, Adeline Lanthenay, Eugène Mansuelle, Marcelly, Perval, Polin, Raival, Sonnelly, (acc. Pietro Codini).
– soliste : Jan Rudenyi, violon solo, acc. piano.
– Musique d’orcheste : orchestre Pathé frères – direction Auguste Bosc.
– Cinéma : quelques intrus hors période, des disques Vitaphone, fragments sonores du film Noah’s Ark (1928), de Alois Reiser, Michael Curtiz, et Darryl F. Zanuck.
Également mise en ligne de 360 photos de disques, principalement Pathé 35 cm, label « Pathé gravé ».

30 novembre 2012 : ajout des voix de Maurice Rostand, Paul Fort, de la voix présumée de Robert Desnos. Notices, sons et photos de quelques cylindres et d’environ 140 faces de disques, parmi lesquels :
Musique arabe : Mohamed Effendi el Sabegh, Abdel Hay Effendi Helmi (1857-1912), El Cheikh Youssef El Manyalawi (1843-1911)
Chant en langue basque : Eulogio Villabella
Théâtre, diction : M. Brémont, de l’Odéon ( Léon Bachimont), Paul Fort, Maurice Rostand, Eugène Silvain
– opéra : Marguerite Chambellan, Mathilde Comès, Marie Delna, M. Dulière, Marie Lafargue, Emile Marcelin, Jeanne Marignan, Jane Mérey, Lucien Muratore, M. Navarro, Jean Noté, Francisco Nuibo, Mlle Pla, Cesare Preve, Maurice Renaud, Charles Rousselière, Marie Thiéry, Albert Vaguet, Alice Verlet, M. Vigneau
– café-concert : Léonce Bergeret, Aristide Bruant, Charlus, Dalbret, M. et Mme. Duperrey de Chantloup, Fortugé, M. Gim, Henri Léoni, Francis Manoël, Montéhus

31 octobre 2012 : ajout des notices, sons et photos de 300 faces de disques Pathé, label « Pathé gravé », parmi lesquels :
– théâtre, diction : Louis Chavat et Ambroise Girier, Félix Galipaux, Maurice de Féraudy, Fernand Frey, Eugène Silvain,
– opéra : Auguste Affre, Carlo Albani, Alvarez, Paul Aumonier, Fernand Baer, Hippolyte Belhomme, Léon Beyle, Celestina Boninsegna, Enrico Caruso, Marguerite Chambellan, Marie Delna, Delvoye, David Devriès, Georges Durand, Maria Galvany, Jules Gautier, Ferruccio Giannini, André Gresse, Rosalia Lambrecht, Jeanne Marignan, Marguerite Merentié, Cécile Merguillier, Gabriel Soulacroix, Ioakim Tartakov, Albert Vaguet, Paolo Wulmann.
– café-concert : Léonce Bergeret, Boissier, Aristide Bruant, Buffalo, Dalbret, Darbon, Delayrac, Henri Dickson, Dranem, Marthe Fégus, Louis lynel, Marcelly, André Maréchal, Félix Mayol, Émile Mercadier, Gabriel Miller, Montéhus (également sur disques « Le Semeur ») , Polin, Anna Thibaud
– solistes : M. Bedetti (violoncelle) , Jan Cherniavsky (piano), Christopher Leuntjens (violon), Émile Mendels (violon), Enrico Polo (violon), Virgilio Ranzato (violon)
– Musique d’orcheste : orchestre dir. Edouard Colonne, orchestre dir. Gille, orchestre Pathé frères.

30 septembre 2012 : ajout d’environ 100 faces de disques Pathé, label « Pathé gravé », parmi lesquels :
Charlesky, Charlus, André Maréchal, Émile Mercadier, Adeline Lanthenay, Henri Weber.

– 30 août 2012 :
– Soli de violon par Carmen Forte, fragments de Cinna, de Corneille, par Eugène Silvain.

– 18 juillet 2012 :
La voix du pape Léon XIII (Vincenzo Gioacchino Rafaele Luigi Pecci 1810-1903) enregistrée à Rome sur disques Bettini. L’Ave Maria, ainsi que la Bénédiction, enregistrés à Rome, dans les appartements pontificaux, le 5 février 1903, marquent une étape dans l’histoire de l’enregistrement sonore, à plus d’un égard :
– ce sont les premiers enregistrements authentiques d’une célébrité, réalisés en vue d’être dupliqués et diffusés par voie commerciale.
– la rare version sur disques résulte d’une transcription pantographique ou acoustique de la gravure verticale de sillons de cylindres originaux en gravure latérale, celle de disques à aiguille.
– Léon XIII étant né en 1810, il passa longtemps pour la personnalité la plus ancienne ayant jamais enregistré. Il a été détrôné depuis par Helmuth von Moltke (1800-1891) dont la voix, authentique elle-aussi, mais jamais commercialisée, a été rendue audible en 2012.

 – Printemps 2012 : mise en ligne de la Phonobase : 7600 fichiers audio de sons enregistrés avant 1914, par environ 1200 artistes différents. Environ 5400 photos de disques et cylindres.

Base de données : Henri Chamoux – Programmation : Vincent Alamercery. Avec le soutien de

Logo LarhraLogo ENS LyonLogo CNRSLogo Comue Lyon